Diamants - Ocarat

En savoir plus sur le Diamant

Sommaire :
Un peu d'histoire
La Genèse du diamant
L'émoi de la découverte
Les Principaux producteurs de diamants
Le Diamant taillé en pratique
La Couleur
La Pureté
La Taille
Le Poids
La Fluorescence
Le prix du diamant

Un peu d'histoire

« Adamant », ancien nom du diamant désignait initialement le métal le plus dur, puis toute matière très dure, comme la magnétite. Il a ainsi servi à désigner une grande variété de gemmes. Toutes ces dénominations sont désormais interdites, sauf indication de la provenance d'un véritable diamant.

Historiquement, l'utilisation du diamant comme outil d'apparat remonte à la nuit des temps, que ce dernier a du éclairer de son feu. Les égyptiens des temps anciens l'utilisaient déjà comme signe de distinction sociale et était l'une des sources importantes de leur incroyable richesse. La découverte en 1793 de sa composition, du carbone pur, par Antoine Lavoisier, a marqué le début de l'épopée scientifique du diamant. Cependant, il a fallu attendre le début du XXe siècle pour la mise en place d'équations mathématiques propre à la matière pour magnifier à la perfection sa brillance et sa beauté au travers de la taille dite « brillant » ou « Round » en anglais inventé en 1919 par Tolkovsky. La taille Brillant comporte 57 facettes (voir le chapitre "La Taille du diamant")

Schéma du Diamant

Structure du Diamant

La genèse du diamant

Un diamant est à la nature ce que Mozart est à la musique. Il incarne l'ordre, la beauté et la perfection dans une nature torturée et chaotique. Issu des temps géologiques, le diamant est tout d'abord fait de flammes et de forte pression. Le Carbone pur le compose à 99%, les conditions de sa genèse ont été exceptionnelles. En effet, il faut plus de 2500 °C de température ambiante combinée à une pression avoisinant 70 000 kg au cm² pour qu'un diamant naisse dans de bonne condition. Si la pression est trop basse alors le diamant brûle sous l'effet de la chaleur et si la chaleur n'est pas assez importante alors le diamant ne se forme pas. La véritable complexité de sa genèse est renforcée par le fait qu'il faut comprendre que cet équilibre doit être conservé lors de l'expulsion du diamant du ventre de la terre. La pression et la chaleur doivent baisser de façon proportionnelle sans qu'aucune des deux composantes ne prenne le pas sur l'autre. Si on compare ça à de la cuisine on peut dire que le diamant est un soufflet au fromage qui met en jeu dame nature comme cuisinière et qu'elle réussit très très rarement son plat. Si le diamant voit le jour, il est à ce stade confortablement protégé du feu dans son manteau de kimberlite (Roche entourant le diamant lors d'une éruption volcanique). Des lors, le diamant est capturé dans le cratère du volcan lors du refroidissement de la lave et est conservé bien sagement au cours de nombreux millénaires dans ce cône inversé. L'érosion faisant son travail le volcan initial disparait laissant place à une morne pleine attendant le premier coup de pioche pour rejeter son précieux trésor. Ces gisements sont appelés source primaire. On les retrouve en Afrique du sud par exemple. La question évidente est : Mais que sont devenus les diamants qui ont disparu lors de l'érosion du Volcan ? Et bien ils ont tout simplement été charriés de torrents en rivières, de rivières en fleuves et de fleuves en Océan. On retrouve ainsi ces diamants distribués aléatoirement sur de grands territoires, parfois en bord de fleuve quand celui-ci n'a pas changé son cours depuis longtemps ou bien dans de petites mines. Ces sources sont dites secondaires et expliquent comment certains pays qui n'ont pas de gisement à proprement parlé sont capables d'être de performants producteurs de diamants bruts : on citera la République Centrafricaine par exemple. Sa difficile genèse explique les raisons de sa véritable rareté et de sa complexité à le reproduire artificiellement.

Croûte Terrestre

L'émoi de la découverte

Même si le diamant brut avant la taille brille peu, il possède déjà ce côté intimiste, discret et chaleureux qui rempli le cœur des hommes et lui fait bouger des montagnes. Très réservé, il se révèle rarement et nécessite le déplacement de prés de 20 tonnes de roches pour 5 carats de diamants bruts de qualités inégales. Ces dernières sont au nombre de trois :

  • Le diamant dit « boart » (50% de la production mondiale) : la plus mauvaise qualité, il est généralement usité pour sa rare solidité dans l'industrie lourde.
  • Le diamant dit « industriel » (35% de la production mondiale) : là encore, ses formidables caractéristiques naturelles sont mises au service de l'industrie au travers d'outils de précision. Pour exemple beaucoup de lames de scalpels ou outils dentaire sont faits à l'aide de pointe ou lame en diamant.
  • Le diamant dit « de joaillerie » (15% de la production mondiale) : c'est le maitre d'art de tous bijoux, celui que vous retrouvez dans la haute joaillerie. Sa couleur va du diamant noir intense au diamant le plus blanc et le plus pur. La nature étant capricieuse, il est rare que des molécules autres que du carbone soit capturées lors de la cristallisation du diamant et dans ce cas, c'est toutes les couleurs de l'arc en ciel qui sont disponibles, de la plus rare le diamant rose à la plus fréquente le diamant jaune. Gardons à l'esprit que le diamant rouge n'est pas un rubis ou qu'un diamant vert n'est pas une émeraude, ces derniers sont bien plus solides et surtout plus brillants ce qui explique qu'ils n'ont littéralement pas de prix.

Les principaux producteurs de diamants

Production de diamants industriels naturels en 2005

Pays

Millions de carats

% du total

Russie

38,00

21,9

Botswana

31,89

18,4

Australie

30,67

17,7

R.D.C.

27,00

15,6

Afrique du Sud

15,77

9,1

Canada

12,30

7,1

Angola

10,00

5,8

Namibie

1,90

1,1

Chine

1,19

0,7

Ghana

1,06

0,6

Carte des producteurs de Diamants

Le diamant taillé en pratique

Au préalable et avant de parler de quoi que ce soit sur le diamant taillé, il faut garder à l'esprit que la certification des caractéristiques intrinsèques d'un diamant taillé est rigoureusement scientifique et donne une valeur commerciale très précise de la pierre. Cette rigueur est primordiale car elle n'existe nulle part ailleurs dans le monde lapidaire et elle permet de connaitre le prix d'un diamant comme on connait le prix de l'or. La seule différence c'est que ces critères ne se limitent pas à la pureté et au poids. Mais que fait un diamantaire pour connaitre le prix d'un diamant ?

Ces caractéristiques intrinsèques sont au nombre de 5

  • Color (La couleur)
  • Clarity (La pureté)
  • Cut (La taille)
  • Carat (Le poids)
  • Fluorescence (La fluorescence)

Evidemment ces 5 caractéristiques influent directement et de façon plus ou moins prononcée sur le prix de la pierre. Par ordre d'importance nous avons :

La couleur

Elément le plus impactant dans l'estimation d'un diamant, il existe deux types de pierres

Les diamants blancs

Les diamants de couleur « Fancy Color »

La couleur des diamants dit « blancs » est évaluée suivant une échelle très stricte dont les différentes teintes sont nommées par des lettres de l'alphabet partant de D (comme diamant) le blanc le plus pur au Z jaunâtre

  • Les couleurs D-E-F dites « blanc exceptionnel » sont des pierres d'exception usitées le plus fréquemment dans la haute joaillerie.
  • Les couleurs G-H dites « blanc extra » sont les pierres les plus fréquemment utilisées en joaillerie et bijouterie traditionnelle.
  • Les couleurs I-J dites « blanc » sont des pierres utilisées en bijouterie quand un client souhaite garder une pierre de couleur correcte et gagner en poids.
  • Les couleurs K-L dites « teinté jaune » sont généralement utilisées pour créer des contraste entre les pierres dans la haute joaillerie, elles peuvent offrir aussi pour un moindre coût une pierre de belle taille dont la couleur teinte jaune pourra se confondre dans la teinte d'un montage sur Or jaune.
  • Les couleurs M-Z ici les diamants sont teintés jaune voir maronnasse pour les plus sombres difficilement utilisable dans tous types de bijouterie elles servent généralement dans l'industrie.

Les couleurs « fancy »

Ce sont des teintes particulières qui correspondent à des couleurs prononcées que l'on voit dans la pierre à l'œil nu, ainsi plus la teinte est intense plus la pierre aura de la valeur. On trouve les couleurs suivantes par ordre de prix : noir, jaune, champagne, vert, bleu, rose, rouge. Ces couleurs sont généralement engendrées par la capture de molécules d'azote ou d'hydrogène lors de la cristallisation du carbone. Il ne faut absolument pas confondre diamants de couleur et pierres précieuses de couleur comme le rubis ou l'émeraude. Les diamants de couleur sont extrêmement prisés car ils allient la teinte de la pierre précieuse de couleur et les caractéristiques hors normes de brillance et de solidité du diamant.

Couleur des diamants

La pureté

Après la couleur c'est la pureté d'un diamant qui définit le plus son prix.

Elle définit le nombre d'impuretés visibles a l'œil nu ou à l'aide d'une loupe diamantaire c'est-à-dire avec un grossissement X 10. Ces inclusions se présentent sous différentes formes impactant à la baisse le prix d'une pierre.

Bien évidement c'est la taille de l'impureté qui est ici la plus importante. Les laboratoires internationaux ont codifié les différentes tailles d'impuretés du diamant, du plus pur au plus « inclusé » comme suit :

  • IF : le diamant est exempt de toute inclusion visible à la loupe diamantaire (X10)
  • VVS 1 : une seule inclusion difficilement visible à la loupe diamantaire
  • VVS2 : plus d'une inclusion difficilement visible à la loupe diamantaire
  • VS 1 : une seule inclusion uniquement visible à la loupe diamantaire
  • VS 2 : plus d'une inclusion uniquement visible à la loupe diamantaire
  • SI1 : impureté très difficilement visible à l'œil nu invisible une fois la pierre montée
  • SI2 : plus d'une inclusion tres difficilement visible à l'œil nu
  • P1 : inclusion observable à l'œil nu
  • P2 : plus d'une inclusion observable à l'œil nu
  • P3 : inclusion observable à l'œil nu influençant à la fois la brillance et la couleur dans une partie de la pierre

Sans aucun impact sur le prix de la pierre il est important de savoir qu'il existe deux autres types d'inclusions :

La glace : petite craquelure à l'intérieur de la pierre difficile à voir a l'œil nu. Elle influe directement la brillance de la pierre en déviant légèrement les rayons lumineux qui la parcourent. En effet l'indice de réfraction est particulièrement élevé, et varie en fonction de la longueur d'onde : ce sont ces propriétés qui lui donnent son éclat caractéristique, « adamantin ».

L'inclusion Carbone : petite tâche noire se trouvant dans la pierre issue de la captation de micro particule étrangère comme du graphite lors de la genèse du diamant.

Pureté des Diamants

La taille

Le degré de la beauté de l'arc-en-ciel du diamant dépend, en grande partie, de la sculpture et du poli de la pierre. Bien que naturellement les diamants aient leurs éclats propres, ceux-ci peuvent être améliorés et multipliés par la taille experte d'un lapidaire.

Du fait de son extrême dureté, le diamant ne peut être usiné que par un autre diamant, c'est pourquoi la sculpture et le poli de la pierre en sont les éléments les plus importants.

Il existe de nombreuses façons de tailler le diamant, mais la plus connue, celle qui met le mieux en valeur la beauté du diamant et qui est de ce fait la plus utilisée, est certainement la taille « brillant » créée en 1919 par Tolkovsky. Cette technique perfectionnée permet de transformer les pierres brutes en véritables joyaux de lumière, en faisant apparaître 58 facettes (57 si l'on ne tient pas compte du rondiste) : 33 sur la couronne et 24 sur la culasse, régulières et de tailles définies précisément, à la surface du diamant.

En effet, si les notions de pureté et de couleur paraissent familières, les proportions de taille le sont plus rarement. Pourtant, ces dernières sont un facteur de qualité essentielle. Elles conditionnent directement le rendu de brillance et le « feu » du diamant. À couleur identique, un diamant possédant de bonnes proportions sera bien plus éclatant qu'un diamant incorrectement taillé.

Depuis l'apparition de la taille Tolkovsky en (1919), les diamantaires n'ont cessé de chercher à optimiser le rendu de brillance du diamant. De toutes les tailles du diamant, c'est certainement la forme ronde brillant qui a été la plus étudiée et qui est la plus aboutie ; aujourd'hui, les proportions appliquées à cette taille résultent directement de la compréhension des lois optiques du matériau et de la maîtrise de la technique de taille et du polissage.

Là encore, les grands laboratoires internationaux ont constitué plusieurs catégories de taille qui concernent la taille brillant. En partant de la plus belle :

  • Perfect cut ou Ideal cut,
  • Excellent cut,
  • Very good cut,
  • Good cut,
  • Fair cut,

 

Formes de Diamants

Le poids

Le carat est une mesure spécifique au diamant indiquant la masse de ce dernier. Il se mesure en carat, qui équivaut à 0,20 gramme. Evidemment plus sa masse est importante plus le diamant est de taille importante. Pour les brillants la correspondance entre le poids et le diamètre de la pierre est comme suit :

Poids des Diamants

LLa fluorescence

La fluorescence est une caractéristique un peu atypique car elle est invisible à l'œil nu. En effet cette dernière se révèle uniquement sous la présence de rayons ultraviolets. Ce type de lumière appelée aussi « lumière noire » se croise en discothèque ou autre caisson de bronzage. Le diamant caractérisé par une forte fluorescence possède un éclat le plus souvent bleuté plus ou moins intense. Sa prise en compte dans les caractéristiques d'une pierre est importante car elle peut rendre une pierre plus blanche qu'elle n'est en réalité. La contrepartie est une baisse du feu inhérent à cette même pierre. On peut résumer le phénomène ainsi : La pierre est plus blanche mais elle brille moins. Pour cette raison cette caractéristique physique a tendance à très légèrement déprécier le prix d'un diamant. Au contraire certaines personnes trouvent très intéressant que la bague portée se mette à briller intensément dans des lieux obscurs comme un night-club. Dans l'absolu, la couleur d'une pierre est de toute façon exprimée indépendamment de cette fluorescence c'est-à-dire qu'il est impossible de vous vendre une pierre certifiée de couleur G fluorescente comme une pierre E. Ces critères sont donnés de façon complètement indépendante. Il est à noter que la bijouterie moderne arrive à jouer adroitement sur la fluorescence des pierres pour créer des effets de lumière propres à des bijoux portés la nuit. Cette fluorescence est notée du moins au plus comme suit :

  • « none » pour absence de fluorescence
  • « slight » pour légère présence de fluorescence
  • « medium » pour un présence moyenne de fluorescence
  • « strong » pour une présence forte de fluorescence

Fluorescence des Diamants

LE PRIX DU DIAMANT

Les 4 premiers critères vus ci-dessus font varier le prix de façon exponentielle. C'est-à-dire que la différence entre une pierre de pureté et de couleur égale de 0.50 carat et une pierre de 1 carat n'est pas du simple au double mais plutôt du simple au quintuple. De la même façon, une pierre de poids équivalent dont on fait varier comme critère la seule couleur nous montre que l'écart entre une pierre F et une pierre G n'est pas le même qu'entre une pierre I et une pierre J. La rareté de la perfection fait que plus les qualités rares se combinent plus le prix s'envole. Pour mieux comprendre n'hésitez pas à utiliser notre catalogue de pierres seules en cliquant ICI.

Retour en haut de page
Vous habitez en région parisienne ? Découvrez notre point d'accueil à Paris
Cliquez ici
OCHRONO by Ocarat
Concept store horloger à Paris - Louvre Rivoli
Horlogerie
  • Découvrez plus de 50 marques de montres et 400 modèles exposés.
  • Entretien et réparations
Bijoux
  • Retirez vos bijoux directement dans notre magasin.
  • Un doute sur votre taille de doigt ? Votre mesure en 5 minutes !
  • Besoin de changer de taille ou graver un bijou : Nous sommes à votre disposition.
Nos conseillers à votre écoute

OCHRONO by Ocarat : 3 rue Perrault - 75001 Paris
Du lundi au samedi de 11h à 19h
Tel : 01 42 36 92 07


  • Métro : 1, 7, 11, 14
    Châtelet - Louvre Rivoli

  • Lignes : 21, 67, 69, 72, 74, 76, 81, 85 Louvre Rivoli
Recevez -10% de réduction
Pour vous abonner et recevoir votre réduction, remplissez le formulaire ci-dessous
* En vous abonnant à la newsletter, vous receverez immédiatement par e-mail votre code promotionnel personnel d'une valeur de 10% utilisable sur votre 1ère commande sur ocarat.com.
Un seul code est délivré par adresse e-mail, valable une seule fois pendant 5 semaines à partir de la date d'abonnement, pour toute première commande d'un montant minimum de 100€. Ce code n'est pas cumulable avec les promotions en cours, les réductions et autres codes promotionnels. Ce code n'est pas applicable aux solitaires (monture de bague), diamants seuls... Voir autres exclusions dans nos conditions générales de vente. Code promotionnel à utiliser directement dans le panier.